Plus de 100 ans déjà…

Bellemare, c’est d’abord l’histoire d’une famille québécoise aux valeurs fortes, des travaillants avec une volonté à toute épreuve, menés par leur esprit créatif et leur désir de réussite.

L’histoire nous apprend que c’est bien avant 1959 que monsieur Thomas Bellemare, secondé de sa femme Florence, gérait l’entreprise de son père Nérée, une réussite familiale. C’était une suite logique à l’effort de son père Nérée qui, tout en étant cultivateur, effectuait aussi du transport de bâtisse. Thomas sut donner du dynamisme et une continuité à cette spécialité et devint très connu et respecté dans la région, tant par son travail que son appartenance à diverses organisations sociales ou sportives.

On raconte qu’à la suite d’un gain de 400 $ en 1935 pour le déplacement d’une bâtisse, Thomas fit l’acquisition d’un premier camion. Peut-on dire que c’est à ce moment que l’entreprise Bellemare est réellement partie en affaires ?

  • 1959

    C’est à l’aube de la Révolution tranquille, en 1959, que la compagnie Thomas Bellemare telle que nous la connaissons aujourd’hui est incorporée. Le caractère familial s’établit, avec la présence dans l’entreprise des quatre fils de Thomas : Gilles, Luc, Raymond et Maurice. À l’époque, ils déménagent des bâtiments, construisent des maisons, fabriquent leur propre béton au petit malaxeur — oui oui, vous avez bien lu : au petit malaxeur ! –, entretiennent les chemins durant l’hiver et font différents travaux au niveau municipal, rural, gouvernemental et agricole.

    C’est aussi durant cette année qu’est construite une station d’essence ouverte au public, sous la bannière B/A.

  • Les années 60

    1963

    Les frères Bellemare décident de vendre et de réparer des machineries agricoles de marque John Deere. L’entreprise fait alors l’acquisition de ses premières machineries lourdes : des bouteurs pour le creusage de fossés agricoles.

    1966

    Comme ils sont les principaux clients de Ciments Maski ltée de Louiseville, une usine de béton sans flotte de camions, ils font des démarches et achètent l’entreprise. Le travail du béton les accapare tellement qu’ils sont obligés de changer leur première vocation ; ils décident d’abandonner la machinerie agricole, le transport et la construction de maison. Le béton étant saisonnier, ils mettent l’emphase sur le déneigement en hiver.

  • Les années 70

    Le début des années 70 marque une étape importante pour l’entreprise. Malgré le décès de son fondateur en 1971, la relève bien établie apporte un souffle nouveau, qui se concrétise notamment par le déménagement de l’entreprise à Trois-Rivières-Ouest. 

    1970

    Achat de la première pelle mécanique Poclain LC80 neuve, c’est d’ailleurs Maurice Bellemare qui l’a opéré pendant plus de 6 mois à Baie Trinité (Sept-Îles).

    1972

    Construction du plan de béton à Trois-Rivières-Ouest, dans la zone industrielle.

    1975

    Construction de l’usine de béton de Louiseville.

    1976

    Achat d’une troisième et d’une quatrième usine de béton à Trois-Rivières-Ouest et à Shawinigan.

    1977

    Agrandissement majeur du garage de Yamachiche.

    1979

    Achat de Sables des Forges inc. afin d’alimenter les usines de béton en sable de bonne qualité.

  • Les années 80

    1981

    Achat de Béton Rive Nord à St-Basile.

    1982

    Début des activités de transport de marchandises et d’équipement lourds.

    Le plan de béton sur la rue Sidbec à Trois-Rivières-Ouest est fermé, car il y a déjà une autre usine sur la rue Ste-Marguerite.

    Durant cette année-là, les frères Bellemare sont aussi très impliqués dans des mégas projets tels que : Silicium Bécancour, la Centrale nucléaire de Gentilly, l’Aluminerie de Bécancour et les installations portuaires. Puis, aux Forges, une usine de sable à jet est mise en opération. On peut dire que ce n’est pas les gros projets qui manquent !

    1983

    Les entreprises Thomas Bellemare et Fils et Les Ciments Maski ltée sont fusionnées pour créer Thomas Bellemare ltée.

    1984

    Les constructions résidentielles se multiplient, le développement agricole s’accentue et les PME naissent régulièrement. Ils profitent de ces nombreux investissements pour grossir leur flotte de camions en ajoutant plusieurs unités. Grâce à leurs compétences, à leur détermination et à leur travail acharné, ils deviennent, en Mauricie, un fournisseur très important et jouent un rôle de premier plan.

    Le Grand Prix de Trois-Rivières, les différents festivals et les multiples associations profitent de leur participation.

    1986

    C’est en 1986 que Raymond et Gilles Bellemare décident de fonder la division Grue Bellemare avec l’aide de monsieur Renaud Côté, qui a acquis au fil des années une expertise plus qu’enviable comme employé chez « Québec Grue ». Les frères Bellemare y voient une opportunité de mieux s’implanter dans le domaine de la construction. Après avoir bien étudié le marché, ils décident de devenir Bellemare, division grues. C’est Renaud Côté qui en prend la direction. Des investissements importants sont nécessaires et les résultats sont positifs.

    1987

    L’entreprise décide d’explorer un nouveau créneau, soit la location de conteneurs pour déchets secs. Ce sont alors une vingtaine de conteneurs qui sont disponibles pour la location.

  • Les années 90

    En 1997, c’est l’ère d’un nouveau vent de changement avec le début des grands projets éoliens, qui ont amené le secteur Transport du Groupe Bellemare à connaitre une forte expansion. Le développement économique du Nord québécois tant du côté des minières que de l’hydroélectricité constitue aussi un marché important pour l’entreprise.

    1992

    Après plusieurs efforts, l’entreprise obtient un permis du Ministère de l’Environnement pour l’enfouissement de matériaux secs à la Sablière des Forges. L’endroit est doublement rentabilisé puisqu’avant d’y enfouir les matériaux secs, la matière première y est extraite et revendue.

    1993

    De belles émotions sont au rendez-vous puisque le temps est enfin venu de voir arriver la troisième génération de Bellemare. C’est Jean-Luc qui commence le premier sa carrière dans le domaine du Transport. Puis, Serge opte pour la division Enfouissement, Abrasifs & Minéraux, une autre division de l’entreprise qui a su se faire une place au soleil.

    1997

    Malheureusement, en 1997, le décès prématuré de Raymond Bellemare, âgé de 58 ans, apporte des changements quant à la gestion de l’entreprise. Deux actionnaires, Jean-Luc et Serge misent sur des bases solides afin de gravir d’autres échelons. Transport, béton, machinerie lourde, génie, grues, etc. sont devenus partie intégrante de leur quotidien. En 1997, une troisième génération de Bellemare prend officiellement la relève, sous la direction de Jean-Luc (Fils de Luc), Tom et Serge (Fils de Gilles).

    En plus de se porter acquéreur de Transport Lou-Gra de Saint-Eustache, le secteur Transport réalise d’importants investissements afin de continuer le développement du transport spécialisé.

    1997-1998

    L’Association de la Construction du Québec, région Mauricie Bois-Francs Lanaudière, décerne à Thomas Bellemare ltée le prestigieux trophée « Construire ».

    1999

    C’est Tom Bellemare qui prend la division du béton sous son aile et un peu plus tard, celles des grues, du génie et de l’excavation.

  • Les années 2000

    2004

    Constatant une demande élevée sur le marché, le secteur Abrasifs et Minéraux choisi d’ajouter le verre recyclé à son offre, une révolution dans le domaine puisque ce produit ne représente aucun danger pour la santé des gens qui l’utilisent.

    2005

    Achat de béton Prémont

    Projets : l’imprimerie Transcontinental, l’agrandissement du Maxi de Louiseville et les nombreux Ponceaux du Ministère des Transports, les bureaux de la Caisse Populaire Laviolette.

    La compagnie fait construire un camion de type Lance-pierre à trois essieux, un équipement unique au Canada.

    Le secteur Environnement se porte acquéreur de 10 petits conteneurs 12 verges et de conteneurs 25 et 40 verges. Avec l’ajout de ces derniers, le secteur opère maintenant 3 camions porte-conteneurs quotidiennement.

    Tom Bellemare fait breveter un béton mousseux qui sert à faire des coulis spéciaux pour ponceaux, commandés par le Ministère des Transports du Québec.

    2006

    L’apport de Thomas Bellemare ltée pour la région est souligné alors que le parc industriel des Récollets à Trois-Rivières devient le parc industriel Thomas Bellemare.

    Achat des actifs de Béton Maskimo à Trois-Rivières et Bécancour.

    Nomination du Groupe Bellemare au gala des Radisson dans le volet « entreprise de service à l’entreprise » offert par la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières. 

    2007-2008

    L’expansion se poursuit avec l’achat de Transport SRS et Transport Maltais qui permettent de couvrir toute la province de Québec.

    2008

    Le plan de béton de Louiseville est ravagé par les flammes, un triste événement que les gens de l’entreprise traversèrent avec courage.

    2009

    Décès de Gilles Bellemare à l’âge de 73 ans, un des hommes fondateurs à qui l’on doit une fière chandelle.

    Le plan de béton de Louiseville refait surface sous le nom de Béton Bellemare. Une étape importante qui témoigne de la persévérance des dirigeants.

    Lors de la soirée des sommets Desjardins, le Groupe Bellemare obtient les prix « Pérennité », « Entreprise de l’année » et « Lauréats Bâtisseur ». Un synonyme de réussite.

  • Les années 2010

    En plus de ses différentes activités, Groupe Bellemare offre un environnement des plus innovants à ses employés en ayant regroupé ses activités dans un même centre de service. Afin de demeurer leader dans les domaines d’activités dans lequel elle évolue, l’entreprise s’est dotée d’outils d’attraction, de rétention et de fidélisation de ses ressources humaines, un élément essentiel du succès et de la croissance passée et future.

    2011

    Achat des locaux et du terrain de l’usine Manac de Trois-Rivières afin de solidifier et consolider les activités dans la région en réunissant au même emplacement les différentes activités d’administration, d’opérations et d’entretien de la flotte.

    2012

    Construction du nouveau siège social, un investissement de 10 millions. Relocalisation des différents secteurs sur le Boulevard industriel à Trois-Rivières. C’est avec plus ou moins 500 employés que Groupe Bellemare continue sa croissance au nouveau complexe.

    2013

    Une nouvelle usine de ciment-sable est construite, un investissement de 1,5 million. Cette nouvelle usine permet d’ensacher plus de 4 millions de sacs annuellement.

    L’entreprise fait également l’acquisition de deux usines mobiles de type PUGMILL rapidmix 400 et une paveuse adaptée qui permettent de faire du béton compacté au rouleau (BCR), un pavage économique ultra résistant.

    2017

    Constatant l’augmentation de la demande du verre recyclé, Groupe Bellemare procède à la construction d’une nouvelle usine de transformation de verre recyclé.

    Un Méga Dôme de 10 800 pi² est construit au siège social sur le boulevard Industriel afin d’y entreposer les produits d’Abrasifs & Minéraux. Cet ajout aux installations existantes témoigne du succès du secteur.

    2018

    Jean-Luc Bellemare, co-Président du Groupe Bellemare est nommé Personnalité masculine de l’année au 33e gala Radisson de la Chambre de commerce et d’industrie de Trois-Rivières.